Les visages de la Compagnie

17022004_737092409800821_61396715597091059_nLa compagnie du saut de l’ange c’est plus de 10 années de créations, de rencontres, de joies, de tournées et une envie toujours aussi grande d’aller de l’avant. Depuis plus d’une décennie maintenant nous choisissons nos thèmes, nos engagements, et nos envies.
Créer sans attendre,  agir sans contrainte, voler de ses propres ailes. Et le plus loin possible pour se rapprocher au mieux du public

 

En quelques mots …quels sont les visages de la Compagnie ?

Corinne Aubert : La Compagnie c’est elle. Auteure et passionnée par le spectacle vivant, elle souhaitait mettre ses compétences en action et a décidé de créer une compagnie où viendrait l’y rejoindre des artistes de tout horizon (comédiens, chanteurs, danseurs, musiciens…), très rapidement la Compagnie du Saut de l’ange a hébergé son premier spectacle. Un jeune public : « au pays des dékliks enchantés ». On lui doit toutes les pièces jeunesse de la compagnie, dont les thèmes varient de l’univers de la photographie à l’écologie (Pollution, alimentation, déforestation, respect des animaux et du vivant en général) sur fond de comédie musicale et de contes revisités sous sa plume. Elle tire son inspiration de la littérature anglaise, Lewis Carroll est son auteur favori, de la peinture, des contes, légendes et autres féeries.

Marie-Hélène Aubert : Marie-Hélène anime, joue et elle collabore à toutes les créations. Après une tournée de 25 dates au Maroc avec le spectacle écolo-ludique : « Polluair la sorcière et le petit peuple vert » puis deux ans de tournée avec son rôle de femme résistante (Marcelle Baron) dans « De tant d’horreurs mon coeur devint immense » dans toute la France, on la découvrira en 2018 dans le « Pacte des Soeurs, Marie Curie et Bronia Dluska » où elle jouera Bronia, l’aînée des deux soeurs. Femme indépendante et déterminée, elle attire chaque année dans son collectif de nouveaux visages qui entourent chacun des projets avec leur singularité.

L’info : On verra Marie-Hélène prochainement dans le long métrage de Xavier Gianolli : « L’apparition ».

Isabelle Lauriou : Premier visage féminin à avoir intégré la Compagnie du Saut de l’ange. Comédienne de formation, auteure et metteuse en scène, elle est aussi bilingue Italien et traductrice. Chroniqueuse théâtre pour la Revue du Spectacle, sa plume sévit un peu partout et beaucoup au sein de la Cie. On lui doit l’écriture et l’interprétation de « Petits poisons et autres contrariétés » qui a connu un beau succès au Printemps dernier au Ciné XIII théâtre à Paris. L »écriture et la mise en scène de « De tant d’horreurs mon coeur devint immense » qui continue toujours à tourner en France, c’est elle. « Le pacte des soeurs, Marie Curie et Bronia Dluska », roman de Natacha Henry adapté au théâtre, elle en assure l’écriture et la mise en scène également. Isabelle et Marie-Hélène se battent pour monter leurs projets, elles résistent aux modes et assurent depuis bientôt 10 ans.